Rapport économique sur l'Afrique

French
Frequency
Annual
ISSN: 
1816-9910 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/e3c08a0f-fr
Hide / Show Abstract
Also available in English
 
Rapport Économique sur l'Afrique 2017

Latest Edition

Rapport Économique sur l'Afrique 2017

l'Industrialisation et l'Urbanisation au service de la Transformation de l'Afrique You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1358277a-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economic-and-social-development/rapport-economique-sur-l-afrique-2017_1358277a-fr
  • READ
Author(s):
UNECA
28 Apr 2017
Pages:
212
ISBN:
9789210603935 (PDF)
http://dx.doi.org/10.18356/1358277a-fr

Hide / Show Abstract

L’édition de 2017 du Rapport économique sur l’Afrique portera sur les liens entre l’industrialisation et l’urbanisation. L’urbanisation est une des grandes tendances qui influent profondément sur les dimensions sociales, économiques et environnementales de la croissance et de la transformation en Afrique. Tant la théorie que la pratique montrent que l’industrialisation et l’urbanisation peuvent se renforcer mutuellement. Il est donc impératif d’explorer les liens entre les deux processus, étant donné leurs profondes implications pour la transformation structurelle du continent. Jusqu’à présent, les récits et les cadres de politique concernant la transformation structurelle et l’industrialisation en Afrique ont largement ignoré les dimensions spatiales et urbaines de l’industrialisation et, en particulier, les avantages que présentent les gains de productivité et les effets d’agglomération créés par les villes. Or, le lien entre l’urbanisation et l’industrialisation revêt une importance particulière pour l’Agenda 2063 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Ces deux programmes reconnaissent que l’urbanisation est un facteur essentiel du développement durable. Il est également important de considérer l’urbanisation et l’industrialisation à la lumière de la participation de l’Afrique à la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), tenue à Quito (Équateur) en octobre 2016. Les dirigeants africains avaient clairement indiqué à cette occasion que l’urbanisation était le moteur d’une transformation structurelle au service d’une croissance inclusive et durable.

Also available in English
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Liste des sigles et abbréviations
  • Remerciements

    Le Rapport économique sur l’Afrique 2017, qui porte sur l’urbanisation et l’industrialisation au service de la transformation de l’Afrique, a été établi sous la direction de M. Abdalla Hamdok, Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

  • Avant-propos

    L’urbanisation est une tendance lourde qui a de profondes implications pour la croissance et la transformation de l’Afrique. Le taux et l’ampleur de l’urbanisation sont en train de transformer non seulement le profil démographique du continent, mais aussi ses résultats économiques, environnementaux et sociaux. En 2035, environ la moitié de la population africaine sera urbaine, ce qui créera une demande considérable d’emplois, de services et d’infrastructures, mais présentera des avantages pour la croissance économique. La transition urbaine est également en cours au moment ou le continent fait face à un changement démographique et à l’essor d’une population jeune qui s’installe de plus en plus en ville.

  • Résumé analytique

    L’Afrique constitue, avec l’Asie, l’épicentre de l’urbanisation mondiale. Elle connaît une transition urbaine rapide et devrait afficher le taux d’urbanisation le plus rapide de toutes les régions dans les décennies à venir. En 1990, seulement un tiers (31 %) de la population africaine était urbaine, en 2035, ce taux devrait atteindre 49 %.

  • Évolution récente de la situation économique en Afrique
  • Évolution récente de la situation sociale en Afrique

    Dans le présent chapitre, on examine l’évolution récente de la situation sociale en Afrique en posant trois questions.

  • Vue d'ensemble de l'urbanisation et de la transformation structurelle en Afrique

    L ’urbanisation est une des forces marquantes de la planète au XXIe siècle. En 1950, 30 % de la population mondiale était urbaine, mais en 2050 cette proportion sera peut-être de 66 %. Près de 90 % de cette augmentation aura lieu en Afrique et en Asie, régions qui enregistrent les rythmes d’urbanisation les plus rapides au monde (ONU-DAES, 2014).

  • Liens entre urbanisation et industrialisation

    L’urbanisation influe sur le développement industriel de multiples façons. La hausse de la consommation des classes moyennes est un phénomène essentiellement urbain. À mesure que les revenus augmentent, les dépenses discrétionnaires s’accroissent et les habitudes de consommation changent, induisant une demande de biens manufacturiers et de construction urbaine et, partant, des débouchés pour l’industrie.

  • L'urbanisation et l'industrialisation en pratique
  • Urbaniser pour industrialiser: Mesures indiquées

    L’Afrique passe actuellement par une période d’urbanisation rapide, et cela a des conséquences considérables pour l’industrialisation, qui est une condition impérative de la transformation structurelle inclusive. Dans d’autres continents, l’urbanisation et l’industrialisation sont étroitement liées, mais en Afrique ce lien est fragile ou absent. Là où il existe, il s’est souvent développé spontanément plutôt que par des politiques délibérément choisies, même si les dirigeants africains, dès les années 60, ont bien reconnu qu’il importait de coordonner développement industriel et développement urbain (CEA, 1962). Le problème, pour l’Afrique, est de transformer sa croissance économique en un développement inclusif et soutenu en profitant de l’urbanisation pour encourager la diversification économique, l’accent étant mis sur l’industrialisation, qui crée des emplois, réduit l’inégalité et la pauvreté et améliore l’accès aux services publics de base.

  • Note statistique

    L’édition 2017 du Rapport économique sur l’Afrique s’appuie sur les chiffres actualisés et harmonisés les plus récents provenant d’un éventail de sources, notamment des questionnaires élaborés par les auteurs. Les principales variables économiques et sociales sont obtenues de la base de données du Département des affaires économiques et sociales (DAES) de l’ONU. Ont également été mises à contribution les bases de données statistiques du Fonds monétaire international (FMI), de l’Economist Intelligence Unit (EIU), de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), de la Banque mondiale et de certains ministères de pays africains pour divers indicateurs économiques. Il se pourrait que les données indiquées dans le Rapport diffèrent de celles des éditions précédentes en raison des récentes hypothèses et révisions.

  • Add to Marked List