Afrique Renouveau

Frequency
3 times a year
ISSN: 
2517-9845 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/c7ac2a1f-fr
Hide / Show Abstract

Le magazine Afrique renouveau traite des nombreux défis auxquels sont confrontés les populations africaines, leurs dirigeants et leurs partenaires internationaux: les objectifs de développement durable, les réformes économiques, la dette, l’éducation; la santé, la promotion de la femme, les conflits et troubles politiques, la démocratisation, les investissements, le commerce, l’intégration régionale et autres sujets. Il suit les débats d’orientation générale et publie des analyses d’experts et des reportages de terrain sur l’impact de ces débats sur la vie des populations. Il met en lumière le point de vue des décideurs politiques, des responsables d’Organisations non gouvernementale et autres activement engagés dans les efforts de transformation de l’Afrique et d’amélioration de ses perspectives. Le magazine publie et examine également les différents aspects de l’engagement des Nations Unies en Afrique, plus particulièrement dans le cadre du Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Also available in English
Article
 

Manifestations contre la vie chère You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/555a97da-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economic-and-social-development/manifestations-contre-la-vie-chere_555a97da-fr
  • READ
Author(s):
Ernest Harsch
31 July 2008
Pages:
7
Bibliographic information
No.:
7,
Volume:
22,
Issue:
2
Pages:
15–21
http://dx.doi.org/10.18356/555a97da-fr

Hide / Show Abstract

Cheikh Diouf, ressortissant de la communauté rurale de Diakhao, est sorti libre d’un tribunal de Dakar à la mi-avril. Il a été relaxé après avoir été interpellé pour “trouble de l’ordre” du Parlement sénégalais. La semaine précédente, il avait réussi à s’introduire dans les locaux de l’Assemblée nationale en trompant la vigilance des gardes. Alors que les parlementaires se rendaient au restaurant de l’Assemblée, au cours d’une pause, M. Diouf avait brandi un sac de riz vide sur lequel il avait inscrit : “Le peuple a faim.”
Also available in English