Afrique Renouveau

Frequency
3 times a year
ISSN: 
2517-9845 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/c7ac2a1f-fr
Hide / Show Abstract

Le magazine Afrique renouveau traite des nombreux défis auxquels sont confrontés les populations africaines, leurs dirigeants et leurs partenaires internationaux: les objectifs de développement durable, les réformes économiques, la dette, l’éducation; la santé, la promotion de la femme, les conflits et troubles politiques, la démocratisation, les investissements, le commerce, l’intégration régionale et autres sujets. Il suit les débats d’orientation générale et publie des analyses d’experts et des reportages de terrain sur l’impact de ces débats sur la vie des populations. Il met en lumière le point de vue des décideurs politiques, des responsables d’Organisations non gouvernementale et autres activement engagés dans les efforts de transformation de l’Afrique et d’amélioration de ses perspectives. Le magazine publie et examine également les différents aspects de l’engagement des Nations Unies en Afrique, plus particulièrement dans le cadre du Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Also available in English
Article
 

Les migrants: une richesse qui permet de financer le développement You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/b253707d-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economic-and-social-development/les-migrants-une-richesse-qui-permet-de-financer-le-developpement_b253707d-fr
  • READ
Author(s):
Jocelyne Sambira
31 Aug 2013
Pages:
3
Bibliographic information
No.:
7,
Volume:
27,
Issue:
2
Pages:
15–17
http://dx.doi.org/10.18356/b253707d-fr

Hide / Show Abstract

Dans une petite salle étouffante au centre de Manhattan, certains remplissent un formulaire pendant que d’autres attendent patiemment leur tour. C’est le printemps à New York, mais la chaleur accablante n’est pas sans rappeler l’été. La caissière, protégée par une vitre, aboie des ordres à travers une petite ouverture dans la paroi. Une main sur sa valise, Omar tire sur son col pour desserrer sa cravate rayée rouge et bleue. Des gouttes de sueur sont visibles sur son front. « J’envoie de l’argent à quelqu’un », dit-il posément. Apparemment satisfaite de la réponse, la caissière continue de taper sur son clavier et crie la question suivante : « Combien ? » Omar connaît la marche à suivre. Et comme pour la plupart des travailleurs migrants de la ville, faire le chemin jusqu’à ce minuscule local est pour lui un acte routinier les jours de paie.
Also available in English