Le financement des États en transition
Hide / Show Abstract

Le financement des États en transition

vers une meilleure réponse

Plus du tiers de l’aide publique au développement prend chaque année le chemin de pays en situation de fragilité ou affectés par un conflit. Pourtant cette aide ne parvient pas toujours dans les meilleurs délais et de manière efficace à ceux qui en ont le plus besoin, surtout dans les pays qui se remettent d’un conflit. Le Programme d’action d’Accra, les récents examens par les pairs du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE et le rapport du Secrétaire général des Nations unies sur « La consolidation de paix au lendemain d’un conflit » en attestent tous, une convergence de vues s’opère sur le fait que l’engagement international est loin d’être optimal, en particulier pour ce qui est de l’orientation et de la mise en œuvre des processus de financement de la transition.

Si, dans les pays en situation de fragilité ou affectés par un conflit, de nombreux facteurs déterminants échappent au contrôle des donneurs, les activités que ces derniers décident de financer et la manière dont ils choisissent de les financer influent sur la voie que suivront ces pays pour sortir du conflit. En effet, ces choix financiers ne concernent pas uniquement, loin de là, l’apport de ressources ; ils affectent les comportements, l’architecture de l’aide, les rapports de force, les priorités et le renforcement des capacités. Un choix n’étant jamais neutre, ils constituent en outre autant de signes d’approbation ou de désaveu : la décision de financer une activité a des conséquences qui débordent largement l’horizon temporel et le champ de cette activité.

Ce rapport aidera les membres du CAD et leurs partenaires à concevoir un financement des États en transition plus efficace, plus rapide et plus souple. Cela passe par une amélioration des politiques et pratiques actuelles en matière de financement, une modification des procédures et de la culture administrative prévalant dans les organismes donneurs et une exploitation optimale des instruments de financement de la transition disponibles au niveau des pays. Le rapport se penche aussi sur les moyens de rehausser l’efficacité opérationnelle des instruments de mise en commun de fonds, de mieux mettre en évidence le lien entre les divers modes de financement et l’appropriation locale, et de promouvoir une nouvelle approche pour le recensement et la hiérarchisation des besoins spécifiques à la transition.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4310072e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/le-financement-des-etats-en-transition_9789264084001-fr
  • READ
 
Chapter
 

Avant-propos You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4310072ec001.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/le-financement-des-etats-en-transition/avant-propos_9789264084001-1-fr
  • READ
Author(s):
OECD, Gunilla Carlsson

Hide / Show Abstract

Ce rapport a été préparé par l’Équipe de projet sur le financement et l’architecture de l’aide du Réseau international sur les conflits et les situations de fragilité (INCAF ) du Comité d’aide au développement de l’OCDE (OCDE CAD ). Les travaux de l’équipe de projet sont la conséquence d’une vaste prise de conscience quant à la nécessité de trouver des solutions de financement pour les pays touchés par un conflit qui soient à la fois plus efficaces, plus rapides et plus souples. Il s’agissait de traduire dans la pratique les engagements précédents afin de relever concrètement les défis du financement de la transition.
Also available in English
 
Visit the OECD web site