La gestion de l'aide
Hide / Show Abstract

La gestion de l'aide

Pratiques des pays membres du CAD

Les bailleurs de fonds pour la coopération et le développement ont à rendre compte de la manière dont ils gèrent l’aide et des résultats obtenus avec leur concours sur la voie du développement. Ils ont pour ambition de favoriser une plus grande « appropriation » par les pays partenaires, de davantage utiliser les systèmes nationaux de ces pays et d’instaurer une coopération plus productive. Cela nécessite de décentraliser les activités, de concentrer les efforts, d’adopter des méthodes de gestion axées sur les résultats, de créer de nouveaux dispositifs, de modifier la composition des effectifs et de renforcer les capacités en interne et dans les pays partenaires. Cet ouvrage présente les dispositions prises par les différents donneurs pour réaliser leurs ambitions en matière de coopération pour le développement et remplir leur part des accords conclus à Paris en 2005 (dans la Déclaration de Paris) et à Accra en 2008 (à travers le Programme d’action d’Accra) en vue de rendre l’aide plus efficace.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4309162e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/la-gestion-de-l-aide_9789264060234-fr
  • READ
 
Chapter
 

Répartition de l'aide You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4309162ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/la-gestion-de-l-aide/repartition-de-l-aide_9789264060234-6-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La répartition de l’aide est un défi constant pour les gestionnaires de l’aide. Sans perdre de vue les Objectifs du millénaire pour le développement, ceux-ci doivent respecter des critères rigoureux de répartition entre pays et secteurs ; obtenir et gérer l’accroissement de l’aide ; améliorer la prévisibilité de l’aide pour les partenaires ; équilibrer la répartition entre aide bilatérale et multilatérale ; réagir aux crises humanitaires ; et mettre en oeuvre le Programme d’action d’Accra. Les donneurs non membres du CAD apportent une contribution considérable aux efforts de développement de la communauté internationale. Ils forment un groupe hétérogène de pays possédant des liens historiques, des intérêts stratégiques et des avantages comparatifs variés susceptibles d’être mis à profit dans les pays en développement. Ils procurent un financement complémentaire et un savoir-faire précieux. Ces donneurs sont toutefois soumis à des contraintes pratiques non négligeables lorsqu’ils cherchent à répartir efficacement l’aide.
Also available in English
 
Visit the OECD web site