La cohérence des politiques au service du développement 2007
Hide / Show Abstract

La cohérence des politiques au service du développement 2007

Migrations et pays en développement

Le rapport annuel du Centre de Développement sur la cohérences des politiques du développement a pour thème la migration. Cet ouvrage examine quels sont les coûts et les avantages des migrations pour les pays en développement et comment ces flux peuvent être mieux organisés pour que toutes les parties concernées en bénéficient, qu’il s’agisse des pays de départ ou de destination des migrants ou encore des migrants eux-mêmes. L'ouvrage fait le point sur nos connaissances des effets des migrations sur le développement afin de répondre à ces questions. Ses recommandations s’adressent aussi bien aux pays de départ qu’aux pays de destination des migrants. Elles s’appuient sur un grand nombre d’études de cas nationales et régionales coordonnées par le Centre de développement de l’OCDE pour mettre en lumière les interactions entre migrations et développement : effets sur le marché du travail, exode des compétences, transferts de fonds, réseaux de la diaspora et migrations de retour.

 

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4107062e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/la-coherence-des-politiques-au-service-du-developpement-2007_9789264027039-fr
  • READ
 
Chapter
 

La fuite des cerveaux et ses effets sociaux négatifs

quand les pays d'origine en souffrent-ils ? You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4107062ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/la-coherence-des-politiques-au-service-du-developpement-2007/la-fuite-des-cerveaux-et-ses-effets-sociaux-negatifs_9789264027039-6-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Les données disponibles sur la fuite des cerveaux, ses conséquences et les professions les plus touchées se prêtent mal aux généralisations. La région où les taux d’émigration de la population très instruite sont les plus élevés est l’Afrique subsaharienne. Cet exode peut entraîner des coûts considérables pour les pays d’origine : perte de compétences, d’idées et d’innovation, perte d’investissements dans l’éducation et perte de recettes fiscales, et, peut-être plus important encore, perte de services cruciaux dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Dans les pays d’accueil, le « trop-plein de cerveau » peut se traduire par une mauvaise utilisation, puis la dévalorisation, des compétences professionnelles des migrants. Mais l’émigration fait aussi peser d’autres coûts sur les pays d’origine, avec notamment des effets sociaux à la source d’inégalités régionales, qui mettent à rude épreuve les familles et les rôles dévolus à chaque sexe, qui nuisent aux enfants et à leur scolarité, et qui augmentent la criminalité.
Also available in English
 
Visit the OECD web site