Coopération pour le développement 2013
Hide / Show Abstract

Coopération pour le développement 2013

Mettre fin à la pauvreté

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) 2013 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d'accomplir des progrès rapides et durables dans la lutte contre la pauvreté mondiale. Le monde est sur la bonne voie pour réaliser l'objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1,25 dollars par jour. Nous sommes néanmoins loin de réaliser l'objectif global d'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. Nous avons tiré des enseignements sur les moyens efficaces permettant de réduire la pauvreté. Néanmoins, "arriver à zéro" demeure un défi face aux grandes difficultés pour toucher ceux en proie à une extrême pauvreté.

Ce rapport sur l’aide au développement porte principalement sur les plus démunis et décrit concrètement : la nature et les dimensions de la pauvreté aujourd'hui ; ce que peut apporter la coopération au développement, soutenue par des partenariats mondiaux, dans la lutte contre la pauvreté ; les statistiques sur l'aide au développement. Le RCD 2013 porte principalement sur les expériences positives des pays en mettant en avant les politiques et approches ayant fonctionné.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/dcr-2013-fr/00/01/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4313112e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/cooperation-pour-le-developpement-2013_dcr-2013-fr
  • READ
 
Chapter
 

Que faudra-t-il faire pour mettre fin à l'extrême pauvreté ? You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/dcr-2013-fr/01/01/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4313112ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/cooperation-pour-le-developpement-2013/que-faudra-t-il-faire-pour-mettre-fin-a-l-extreme-pauvrete_dcr-2013-5-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Le monde a probablement atteint le premier Objectif du millénaire pour le développement (OMD) : réduire de moitié la proportion de la population qui vit dans l’extrême pauvreté. Peut-il maintenant mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici à 2030 ? À partir de différents scénarios fondés sur des prévisions d’évolution de la croissance économique et des inégalités de revenu, l’auteur montre qu’une croissance économique vigoureuse, associée à un recul des inégalités au sein des pays, permettrait de venir à bout de l’extrême pauvreté. Si, en revanche, la croissance est timide et les inégalités se creusent, la planète pourrait encore compter en 2030 quelque 1.3 milliard d’habitants en situation d’extrême pauvreté. Mettre fin à la pauvreté mesurée par le seuil de 1.25 USD par jour ne signifie pas venir à bout de la pauvreté sous toutes ses formes. Il faut également s’intéresser à la pauvreté sur le plan nutritionnel et sanitaire, à la pauvreté multidimensionnelle et au relèvement des seuils de pauvreté. C’est pourquoi les apporteurs de financement concessionnel doivent veiller à ne pas concentrer toute leur attention sur les pays les plus pauvres et à ne pas oublier le  nouveau milliard de laissés-pour-compte  (le  bottom billion ) vivant dans des pays à revenu intermédiaire. L’adoption d’un nouveau système de classification des pays serait un moyen de relever le défi. La coopération pour le développement devrait principalement viser, dans les pays à revenu intermédiaire, à favoriser une croissance économique équitable, à faire de la réduction de la pauvreté une question de répartition des revenus au niveau national, à proposer des solutions de cofinancement des biens publics nationaux, régionaux et mondiaux, à faire en sorte que la politique de développement et les autres politiques menées par les pays de l’OCDE (politiques commerciales, migratoires, etc.) soient cohérentes et se renforcent mutuellement, à encourager le recours à de nouvelles formules de financement, comme le financement conjoint par des  donneurs  traditionnels et de nouveaux donneurs de programmes procurant des effets bénéfiques au-delà des frontières (programmes de vaccination, infrastructures vertes, etc.), enfin à promouvoir le partage des connaissances et des enseignements de l’expérience acquise en matière de réduction de la pauvreté.

Also available in English
 
Visit the OECD web site