Coopération pour le développement 2012
Hide / Show Abstract

Coopération pour le développement 2012

Comment intégrer durabilité et développement

Le rapport Coopération pour le développement de l’OCDE est le document clé annuel de référence pour des statistiques et des analyses sur les tendances de l’aide internationale. Cette édition 2012 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d’aborder les défis actuels du développement durable, en se focalisant sur la participation et la bonne gouvernance afin d’assurer que nos ressources limitées soient équitablement réparties, aujourd'hui comme demain.

Le partage des ressources limitées  entre un nombre croissant de personnes – et de consommateurs - représente un défi crucial. C'est dans cet esprit que J. Brian Atwood, Président du Comité d'aide au développement (CAD), a invité plusieurs personnalités intellectuelles, leaders dans le domaine des défis du développement durable et participatif, à contribuer à ce rapport.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4312012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/cooperation-pour-le-developpement-rapport-2012_dcr-2012-fr
  • READ
 
Chapter
 

La croissance verte, projet national en Chine, au Kenya et en Corée You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4312012ec018.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/cooperation-pour-le-developpement-2012/la-croissance-verte-projet-national-en-chine-au-kenya-et-en-coree_dcr-2012-18-fr
  • READ
Author(s):
Alice Akinyi Kaudia, Chaofei Yang, Bok-hwan Yu

Hide / Show Abstract

Le présent chapitre a pour objet de rendre compte des efforts déployés par trois pays qui intègrent les éléments fondamentaux de la croissance verte dans leurs politiques nationales et leurs plans sectoriels afin d’obtenir des résultats concrets, à savoir la Chine, le Kenya et la Corée.La Chine recourt à une politique économique verte pour faire reculer la pauvreté et promouvoir des avancés sociales. Son plan vise notamment à créer au moins 5.3 millions d’emplois verts dans les deux à trois prochaines années en agissant sur plusieurs fronts : économies d’énergie, réduction de la pollution, ajustements de la structure industrielle, innovation technologique et projets d’exploitation du biogaz.Le Kenya a remplacé les modèles de développement économique traditionnels fondés sur le PIB par un nouveau modèle intégrant les dimensions sociales du développement. En privilégiant une mise en œuvre sectorielle supervisée par un Comité directeur national inter-institutions, le pays entend parvenir à un développement économique durable à long terme en déployant une approche participative et à large assise de l’économie verte.La Corée cherche à créer des moteurs de croissance et des emplois dans le secteur des technologies vertes et des énergies propres. Les objectifs de la Corée incluent une réduction de 30 % des émissions de CO2 et un quadruplement de l’offre d’énergie renouvelable d’ici à 2030. La Corée a en outre décidé de fournir une  aide verte  à ses partenaires du monde en développement.

Also available in English, German
 
Visit the OECD web site