Aide pour le commerce 2009 : Panorama

Aide pour le commerce 2009 : Panorama

Entretenir l'élan You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4309182e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/aide-pour-le-commerce-2009-panorama_9789264069107-fr
  • READ
Author(s):
OECD, WTO
23 Feb 2010
Pages :
308
ISBN :
9789264069107 (PDF) ; 9789264069039 (print)
DOI :
10.1787/9789264069107-fr

Hide / Show Abstract

Ce deuxième rapport de suivi de l'Aide pour le commerce présente une analyse détaillée  de l'engagement des pays partenaires et des donateurs.  En outre, il analyse las dimension régeionale de láide pour le commerce et présente trois projects d'infrastructure transfrontalières. Enfin, il contient une série de fische analytiques qui aident a  évaluer les résultats et les incidences de l'aide pour le commerce.

Also available in: English, Spanish
Related links placeholder
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Avant-propos
    Nous avons rédigé ce rapport conjoint au beau milieu d’une récession économique mondiale de grande ampleur qui risque de stopper, voire d’inverser, les progrès soutenus accomplis sur le front du développement – qu’ils soient mesurés à l’aune de la croissance économique, de la réduction de la pauvreté ou du développement humain. Toutes les économies ont été frappées de plein fouet par ce qui est en fait la première crise mondiale depuis la création de l’OMC.
  • Remerciements
    Le présent rapport, intitulé Aide pour le commerce : Panorama 2009 – Entretenir l’élan, a été préparé sous l’égide du Comité d’aide au développement (CAD) et du Comité des échanges de l’OCDE, en étroite collaboration avec le Comité du commerce et du développement de l’OMC.
  • Sigles et acronymes
  • Résumé analytique
    L’Initiative Aide pour le commerce a permis de mieux prendre conscience de la nécessité d’apporter aux pays en développement, et en particulier aux moins avancés d’entre eux, le soutien dont ils ont besoin pour surmonter les obstacles qui les empêchent de tirer profit de l’expansion du commerce et de réduire la pauvreté. En conséquence, les pays partenaires font aujourd’hui une plus grande place au commerce dans leurs stratégies de développement et les donateurs répondent en fournissant des ressources accrues pour renforcer leurs capacités commerciales – qu’il s’agisse des politiques, des institutions ou des infrastructures.
  • Introduction
    Les cycles de négociations commerciales multilatérales qui se sont succédés ont très sensiblement élargi l’accès aux marchés, notamment par le biais de diverses mesures conçues expressément dans l’intérêt des pays en développement. Pourtant, de nombreux pays à faible revenu continuent de rencontrer des difficultés pour adapter leur économie à l’évolution de la conjoncture et tirer parti des avantages pouvant découler de l’élargissement de l’accès aux marchés. Il se peut que les gouvernements, les entreprises et les autres entités concernées n’aient pas les capacités requises – informations, politiques, procédures ou infrastructures, par exemple – pour affronter efficacement la concurrence sur les marchés mondiaux et profiter des avantages que procure le commerce international.
  • L'impact de la crise économique sur l'aide pour le commerce
    Pour les pays en développement, la crise économique mondiale est un choc exogène qui les touche de différentes manières et par différents canaux. Le commerce mondial subit aujourd’hui la plus forte contraction enregistrée depuis des générations. L’investissement étranger direct (IED) et les autres flux privés sont également en recul, et l’on s’attend à ce que les envois de fonds des travailleurs diminuent fortement. Les pays en développement ne sont donc pas en position de force pour affronter les conséquences de la crise économique actuelle.
  • Créer un terrain favorable
    Les pays partenaires sont de plus en plus nombreux à prendre les dispositions nécessaires pour participer pleinement à l’Initiative Aide pour le commerce, comme en témoignent plusieurs évolutions positives.
  • Les apports d'aide pour le commerce dans le monde
    Comme en 2006, l’aide pour le commerce a augmenté de plus de 10 pour cent en valeur réelle en 2007. Le montant des nouveaux engagements des donateurs bilatéraux et multilatéraux s’est élevé au total à 25,4 milliards de dollars EU en 2007, auxquels se sont ajoutés 27,3 milliards de dollars EU de prêts non concessionnels destinés au commerce. L’augmentation de 4,3 milliards de dollars EU de l’aide pour le commerce ne s’est pas faite au détriment des programmes sociaux dans des secteurs tels que la santé ou l’éducation. De plus, il semble à première vue que la plupart des engagements donnent effectivement lieu à des décaissements.
  • Stratégies, politiques et pratiques des donateurs
    Le premier Examen global de l’Aide pour le commerce a montré que la plupart des donateurs avaient adopté une stratégie dans ce domaine – ou étaient en train de le faire – et que leur programme de travail ordinaire faisait, à bien des égards, une plus large place aux questions commerciales. Ce deuxième rapport de suivi OCDE/OMC révèle l’existence d’une dynamique qui contribue au maintien de l’Initiative Aide pour le commerce au premier plan des stratégies de développement des donateurs. Ces derniers ont été plus nombreux à participer au deuxième exercice de suivi, et leurs réponses montrent clairement que l’aide pour le commerce prend de plus en plus d’importance dans leurs programmes est qu’elle sera sans doute maintenue, voire élargie, à moyen terme.
  • La dimension régionale
    L’expérience internationale a montré que l’intégration commerciale régionale peut être un puissant catalyseur de la croissance économique. Toutefois, les pays en développement sont parfois confrontés à des problèmes de capacités qui limitent leur aptitude à tirer pleinement profit de ce processus. Par exemple, la qualité médiocre de l’infrastructure transfrontalière peut constituer un obstacle particulier pour les pays en développement à faible revenu. Cela montre qu’il est nécessaire d’accroître et d’améliorer l’aide pour remédier à ces contraintes qui freinent l’intégration commerciale régionale, point sur lequel les pays partenaires et les donateurs insistent de plus en plus.
  • La marche à suivre
    La relation entre le commerce, la croissance et la réduction de la pauvreté est complexe. Cependant, il est clair que l’ouverture et l’intégration peuvent contribuer au développement économique et à la réduction de la pauvreté. L’Initiative Aide pour le commerce a permis de faire mieux connaître ces liens importants ainsi que les contraintes liées au commerce qui empêchent les pays en développement de tirer profit de l’expansion des échanges. L’Initiative a aussi permis de mobiliser des ressources pour renforcer les capacités commerciales dans le domaine des politiques, des institutions et de l’infrastructure.
  • Bibliographie
  • L'aide pour le commerce
    Lors du premier Examen global de l’Aide pour le commerce, il a été suggéré d’élaborer une série d’indicateurs qui permettraient d’évaluer d’un coup d’oeil les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de l’Initiative. Suite à cette recommandation, l’OMC a organisé, en septembre 2008, un symposium d’experts pour examiner avec les principales parties prenantes une série d’indicateurs possibles. Certains de ces indicateurs ont servi de base aux fiches analytiques sur l’Aide pour le commerce, qui présentent un aperçu, par pays, des priorités en matière d’aide pour le commerce, des apports d’aide, de la politique commerciale et des résultats commerciaux. Pris ensemble, ces indicateurs donnent une idée des progrès et des défis au niveau de chaque pays. Ils complètent les rapports d’auto-évaluation et les données sur les apports mondiaux.
  • Sources des indicateurs relatifs aux programmes
  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Annexes

    • Mark Click to Access
    • Principales Données
    • Notes Méthodologiques
      Le premier rapport conjoint OCDE/OMC intitulé L’Aide pour le commerce : Panorama 2007 était fondé sur un cadre de suivi à trois volets : les auto-évaluations des donateurs, celles des pays partenaires et les apports globaux d’aide pour le commerce. Ce deuxième exercice de suivi global est davantage axé sur les résultats. Il s’agit de déterminer dans quelle mesure les stratégies d’aide pour le commerce ont été mises en oeuvre et d’indiquer, autant que possible, les incidences des projets et programmes d’aide pour le commerce. C’est pourquoi le cadre de suivi a été complété par un quatrième volet composé d’indicateurs de performance. Le suivi et l’évaluation de l’aide pour le commerce sont un travail continu. Le présent rapport met en évidence les progrès accomplis au cours des dernières années. Le suivi continuera d’accroître la transparence et la responsabilité, ce qui pourrait susciter un plus large soutien politique et public en faveur de l’Initiative.
    • Liste des bénéficiaires d'apd par groupe de revenu, établie par le cad
    • Liste des bénéficiaires d'apd par région, établie par le CAD
    • Liste des codes-objet du SNPC
    • Add to Marked List