Études économiques de l'OCDE: Israël

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
2225-1863 (en ligne)
ISSN :
2225-1855 (imprimé)
DOI :
10.1787/22251863
Cacher / Voir l'abstract
Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE: Israël 2011

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE: Israël 2011 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011_eco_surveys-isr-2011-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
09 mars 2012
Pages :
142
ISBN :
9789264038073 (PDF) ; 9789264038066 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-isr-2011-fr

Cacher / Voir l'abstract

Les Études économiques de l'OCDE : Israël 2011 examine les développements économiques récents, les politiques et les perspectives économiques, le marché du logement, enjeux de la finance privée et les defis dans le secteur énergétique.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/statistiques-de-base-d-israel-2010_eco_surveys-isr-2011-1-fr
    • LIRE
    Statistiques de base d'Israël, 2010
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/resume_eco_surveys-isr-2011-2-fr
    • LIRE
    Résumé
    L’économie d’Israël, y compris son secteur financier, est sortie de la crise de 2008-09 dans un état raisonnablement bon, mais elle souffre aujourd’hui de la dégradation des perspectives économiques mondiales. En outre, les tensions géopolitiques sont fortes, et la « révolte des tentes » a ajouté une nouvelle dimension aux priorités socio-économiques. La Banque d’Israël a opportunément assoupli sa politique monétaire en réduisant son taux directeur.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-isr-2011-3-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations
    L’économie israélienne est sortie de la crise mondiale de 2008-09 dans un état relativement bon, mais elle souffre aujourd’hui comme d’autres des effets persistants du regain de crise au niveau international, et les tensions géopolitiques se sont exacerbées. Jusqu’ici, le secteur financier n’a connu aucune grave défaillance, et aucune mesure extraordinaire de relance budgétaire n’a été nécessaire. Cela a permis d’éviter une hausse sensible de la dette publique. En outre, de nouveaux gisements importants de gaz naturel ont été découverts en mer, ce qui va renforcer la situation budgétaire, réduire encore la dépendance à l’égard des combustibles importés, et améliorer les options envisageables en matière de sécurité énergétique. Néanmoins, la faiblesse des taux d’intérêt due à la réaction des autorités monétaires à la crise a contribué à une augmentation rapide des prix immobiliers, dans des proportions qui confinent à un phénomène de bulle.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/marche-du-logement_eco_surveys-isr-2011-4-fr
    • LIRE
    Marché du logement
    Ces trois dernières années, les prix des logements ont bondi de plus de 50 % en Israël. Cette envolée tient notamment au fait que, pendant plusieurs années, la construction de logements n’a pas suivi le rythme de l’augmentation du nombre de ménages. Face à cette situation, des mesures ont été prises pour accélérer les procédures d’urbanisme, jusqu’à présent très lentes. Cependant, le faible niveau des taux d’intérêt stimule la demande de logements, et certains craignent que la hausse des prix n’ait déjà pris des proportions de bulle. Les autorités israéliennes s’efforcent de tempérer la demande, et une certaine détente du marché a pu être observée, mais il subsiste un risque d’atterrissage en catastrophe, qui se traduirait par une correction brutale à la baisse des prix et une contraction de l’activité dans le secteur de la construction. Le marché du logement israélien n’est pas seulement affecté par la flambée récente des prix : comme dans d’autres pays de l’OCDE, les politiques du logement favorisent l’accession à la propriété au moyen de mesures fiscales et de subventions à l’achat, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur la mobilité de la main-d’oeuvre. D’une manière plus générale, l’aide au logement (qui englobe les logements sociaux, les allocations logement et les subventions à l’achat) est axée sur un éventail particulièrement vaste d’objectifs de l’action publique, qui va bien au-delà de l’aide aux ménages à bas revenus en matière de logement.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/enjeux-de-la-finance-privee_eco_surveys-isr-2011-5-fr
    • LIRE
    Enjeux de la finance privée
    La crise financière mondiale de 2008-09 n’a entraîné aucune banqueroute parmi les grands établissements financiers en Israël, mais elle a révélé les vulnérabilités du secteur non bancaire, en particulier sur le marché des obligations de sociétés. Une réglementation bancaire rigoureuse a notamment permis d’éviter l’effondrement du secteur financier, tandis que les quotités prudentes des prêts immobiliers contribuent indubitablement à limiter la hausse des prix des logements. Toutefois, les exigences de fonds de propres et les tests de résistance des banques ont été renforcés comme ailleurs. L’identification et le suivi des risques systémiques et des problèmes macroprudentiels ont aussi été intensifiés. Dans le contexte israélien, des questions quelque peu inhabituelles se posent du fait que la plupart des établissements financiers d’Israël sont contrôlés par des groupes familiaux qui détiennent des participations significatives dans les secteurs non financiers de l’économie. Le lien étroit entre les secteurs financier et non financier est susceptible d’engendrer des risques pour la stabilité financière et pourrait devenir un enjeu majeur dans le cadre du débat plus large sur les mérites relatifs des groupes d’entreprises du point de vue de la concurrence et du contrôle au sein de l’économie.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011202ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-israel-2011/relever-les-defis-dans-le-secteur-energetique_eco_surveys-isr-2011-6-fr
    • LIRE
    Relever les défis dans le secteur énergétique
    Les découvertes de gaz naturel en mer ont affranchi Israël d’une totale dépendance à l’égard des importations d’énergies primaires et elles permettent au pays de disposer d’une palette énergétique moins polluante. De plus, de nouvelles capacités de production vont bientôt devenir opérationnelles et il y a des perspectives raisonnables de nouvelles découvertes de gaz commercialement viables, et peut-être aussi de pétrole. Les autorités ont revu le système des royalties et taxes, même si la façon d’utiliser au mieux les recettes recueillies reste sujette à débat. Les préoccupations liées à la concurrence dans le secteur gazier se sont accentuées après les perturbations des importations transitant par le gazoduc avec l’Égypte, qui ont renforcé la position sur le marché du consortium pilote développant les gisements offshore. Le problème de concurrence dans le secteur de l’électricité dure depuis longtemps en raison de la lenteur de la réforme en faveur de l’abandon de la position monopolistique de l’opérateur appartenant à l’État. Comme ailleurs, la consommation d’énergie a d’importants effets secondaires sur l’environnement. Un plan d’ensemble de réduction des émissions de gaz à effet de serre a été élaboré récemment, qui s’appuie principalement sur des mesures d’efficacité énergétique et l’augmentation de la part d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables.
  • Ajouter à ma sélection