Perspectives économiques de l'OCDE

Frequency :
Semestriel
ISSN :
1684-3436 (en ligne)
ISSN :
0304-3274 (imprimé)
DOI :
10.1787/16843436
Prochaine édition: 25 nov 2014
Cacher / Voir l'abstract

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présente une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Préparées par le Département des affaires économiques de l’OCDE, les Perspectives économiques présentent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et les balances courantes, après avoir examiné chaque pays membre et l’effet induit des évolutions internationales sur ces pays. Tous les pays membres sont examinés ainsi que certains pays non membres.
Chaque numéro comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les nouvelles tendances et fournissant des projections par pays, plusieurs chapitres sur des thèmes d’intérêt général et, enfin une analyse statistique très détaillée. Les abonnés de la version imprimée ont aussi accès à l’édition en ligne, publiée sur Internet six à huit semaines avant la sortie de la version papier.

Egalement disponible en: Anglais, Allemand
 
Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2013 Numéro 1

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2013 Numéro 1 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1_eco_outlook-v2013-1-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
24 juin 2013
Pages :
324
ISBN :
9789264200944 (PDF) ; 9789264200937 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2013-1-fr

Cacher / Voir l'abstract

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présentent une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Les Perspectives économiques proposent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et balances des opérations courantes et budgétaires.

Tous les pays membres de l'OCDE sont examinés ainsi que certains pays non membres. Cette édition comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les tendances économiques et fournissant des projections par pays, un chapitre spécial sur les perspectives de croissance et impératifs budgétaires à long terme, et enfin, une annexe statistique.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/editorial-les-voies-diverses-de-la-reprise_eco_outlook-v2013-1-1-fr
    • LIRE
    Éditorial : Les voies diverses de la reprise

    Même si ses performances restent décevantes, l’économie mondiale progresse, à des rythmes toutefois divers. Cette diversité est elle-même le reflet de la pluralité des trajectoires adoptées pour parvenir à une croissance autonome, chacune d’elles présentant un éventail de risques particuliers.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/evaluation-generale-de-la-situation-macroeconomique_eco_outlook-v2013-1-2-fr
    • LIRE
    Évaluation générale de la situation macroéconomique

    En l'absence d'événements négatifs, la croissance dans les économies avancées devrait se redresser graduellement à partir de la mi-2013 et tout au long de l'année 2014, confortée par le soutien persistant apporté à l’activité par des politiques monétaires accommodantes, par l’amélioration de la situation sur les marchés de capitaux et par le rétablissement progressif de la confiance.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Évolutions dans les pays membres de l'OCDE

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec003.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/etats-unis_eco_outlook-v2013-1-3-fr
      • LIRE
      États-Unis

      La croissance économique devrait rester modérée en 2013 puis s’accélérer nettement en 2014, à mesure que le marché du travail retrouvera son dynamisme. Les hausses d’impôts vont opérer une ponction non négligeable sur les revenus cette année, mais la forte hausse des prix des actions et des logements qui a alimenté la richesse des ménages devrait soutenir la consommation privée et l’investissement résidentiel. Vu l'ample trésorerie dont disposent les entreprises et l'amélioration des perspectives de la demande, l'investissement productif connaîtra sans doute une progression régulière pendant la période considérée.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec004.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/japon_eco_outlook-v2013-1-4-fr
      • LIRE
      Japon

      Le Japon est sorti de sa récession de 2012 à la faveur d'une reprise dynamique, alimentée par des mesures de relance budgétaire et monétaire. Un train de mesures budgétaires adopté début 2013 et un nouveau cadre de politique monétaire axé sur l’objectif d'inflation de 2 %, conjugués à un fléchissement du yen, renforcent la production et la confiance. Bénéficiant d'un redressement des échanges mondiaux, la croissance de la production devrait approcher 1½ pour cent en 2013 et 2014, ce qui contribuera à ramener l'inflation en territoire positif.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec005.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/zone-euro_eco_outlook-v2013-1-5-fr
      • LIRE
      Zone euro

      L’activité continue de reculer, signe des efforts d’assainissement budgétaire en cours, d’une confiance en berne et de conditions de crédit restrictives, en particulier dans les pays de la périphérie. La croissance ne devrait reprendre que modérément au second semestre de 2013, avec le ralentissement du rythme de l'assainissement budgétaire et le raffermissement de la demande privée, à la faveur d’un regain de confiance et d’une moindre fragmentation des marchés de capitaux. Le niveau élevé du chômage et les surcapacités réduiront les tensions inflationnistes.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec006.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/allemagne_eco_outlook-v2013-1-6-fr
      • LIRE
      Allemagne

      Après avoir ralenti pendant toute l’année 2012 pour devenir négative au quatrième trimestre, la croissance du PIB devrait se raffermir progressivement en 2013 et atteindre 2 % en 2014. Si l’atonie de l’activité de la zone euro freinera la reprise, le redressement du commerce mondial devrait faire progresser les exportations. La hausse des rémunérations et de l’emploi, de même que la faiblesse des taux d’intérêt, permettront de soutenir la demande intérieure et de ramener l’excédent de la balance courante à 6 % du PIB. Le taux de chômage devrait s’infléchir à nouveau quelque peu, tandis que l’indice des prix à la consommation pourrait atteindre 2 % en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec007.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/france_eco_outlook-v2013-1-7-fr
      • LIRE
      France

      L'activité stagne plus ou moins depuis deux ans et ne se redressera probablement qu'avec lenteur en 2014. La croissance du PIB réel devrait être légèrement négative en 2013 et atteindre 0.8 % en 2014. Le taux de chômage continuerait donc à augmenter jusqu'à la fin de 2014. Malgré des hausses de TVA, l'inflation globale reviendrait aux alentours de 1 % voire moins.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec008.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/italie_eco_outlook-v2013-1-8-fr
      • LIRE
      Italie

      En Italie, la récession se poursuivra pendant toute l’année 2013, car les effets du durcissement budgétaire et le resserrement des conditions de crédit freinent l’activité économique. L’emploi et les heures travaillées continueront de chuter, pesant sur les budgets et les dépenses de consommation des ménages. Malgré leur recapitalisation, les pertes persistantes empêchent les banques de soutenir l’investissement et la consommation, même si le règlement, par l’État, de ses arriérés de paiement, pourrait apporter un certain répit. Malgré le redressement des exportations et l’atténuation de l’assainissement budgétaire, la croissance restera modeste en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec009.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/royaume-uni_eco_outlook-v2013-1-9-fr
      • LIRE
      Royaume-Uni

      La faiblesse persistante des partenaires commerciaux de la zone euro, la lenteur de la croissance des revenus réels et le désendettement nécessaire des secteurs public et privé font souffler de forts vents contraires sur l'économie. La croissance devrait se redresser progressivement jusqu'en 2013 et 2014 à mesure de l’amélioration de l'investissement brut en capital fixe et des exportations. Les anticipations d’inflation se situent au-dessus de l'objectif, mais l'inflation devrait refluer en raison de la persistance de ressources économiques inutilisées.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec010.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/canada_eco_outlook-v2013-1-10-fr
      • LIRE
      Canada

      La croissance économique devrait s’affirmer tout au long de 2013 et de 2014, sous l’effet de l’investissement productif qui bénéficiera des faibles coûts du capital, des prix encore élevés des produits de base et d’une amélioration de la confiance. La demande extérieure contribuera également à la reprise grâce à l’expansion des marchés aux États-Unis et en dehors de la zone OCDE, ainsi qu’à une dépréciation du cours de change (depuis l’automne 2012). Les dépenses des ménages seront soutenues par la politique monétaire accommodante, tout en étant entravée par le durcissement de la réglementation du crédit hypothécaire ainsi que par le désendettement. Les efforts d’assainissement dans le secteur public viendront également freiner la croissance.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec011.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/australie_eco_outlook-v2013-1-11-fr
      • LIRE
      Australie

      Le taux de croissance du PIB devrait temporairement refluer à 2½ pour cent en 2013, avant de remonter aux alentours de 3¼ pour cent en 2014. Le fléchissement attendu du boom des investissements dans le secteur minier ne sera que progressivement compensé par la montée en puissance des capacités d'exportation de ce secteur et le renforcement des autres branches d'activité. La persistance d'un taux de change élevé et d'un climat de confiance toujours fragile entrave l'émergence de nouveaux moteurs de croissance.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec012.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/autriche_eco_outlook-v2013-1-12-fr
      • LIRE
      Autriche

      L’activité économique s’est stabilisée après avoir subi une légère contraction au dernier trimestre de 2012. La croissance des marchés d’exportation devrait redémarrer. Cela devrait améliorer la confiance, ce qui, compte tenu de l’augmentation des revenus réels et des conditions de crédit généralement favorables, devrait permettre un redressement progressif de la demande intérieure. La croissance devrait s’établir à 0.6 % en 2013 et à 1.7 % en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec013.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/belgique_eco_outlook-v2013-1-13-fr
      • LIRE
      Belgique

      La reprise s’accélère peu à peu grâce à l’intensification des échanges mondiaux et à des conditions monétaires favorables. La demande intérieure ne se redressera que graduellement du fait de la faible croissance des revenus réels, de la sous-utilisation des capacités, des nécessaires mesures d’assainissement budgétaire et du manque de dynamisme du marché immobilier. Il faudra attendre le second semestre de 2014 pour que la croissance renoue avec son potentiel et que le chômage cesse d’augmenter. Quant à l’inflation, elle continuera de s’atténuer tout au long de la période.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec014.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/chili_eco_outlook-v2013-1-14-fr
      • LIRE
      Chili

      En dépit d’une croissance mondiale anémique et d’une situation décevante chez les partenaires commerciaux du Chili, l’économie a affiché de bonnes performances récemment, sous l’effet principalement de la vigueur de la demande intérieure. L’activité devrait s’essouffler à court terme, du fait d’une moindre confiance des entreprises et d’une modération de l’investissement. La croissance devrait s’accélérer de nouveau plus tard dans l’année, parallèlement à la progression de la croissance des partenaires commerciaux et à l’amélioration des conditions financières à l’échelle mondiale. Une montée en puissance de cette croissance est probable en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec015.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/republique-tcheque_eco_outlook-v2013-1-15-fr
      • LIRE
      République tchèque

      Une reprise de l'activité économique est attendue à partir de la mi-2013, les exportations se remettant lentement des effets négatifs de la crise de l’euro et l’amélioration de la confiance des entreprises et des consommateurs soutenant la demande intérieure. L’assainissement nécessaire des finances publiques pèse sur la demande intérieure. La croissance devrait être trop lente pour empêcher un nouveau creusement de l’écart de production, ce qui laisse augurer la persistance d’une inflation faible.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec016.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/danemark_eco_outlook-v2013-1-16-fr
      • LIRE
      Danemark

      Après une année 2012 médiocre, la croissance devrait se redresser progressivement sous l’effet des mesures de relance budgétaire antérieures, de la faiblesse des taux d’intérêt et d’un regain de confiance. Les exportations augmenteront aussi, sur fond d’essor du commerce mondial et d’amélioration de la compétitivité.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec017.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/estonie_eco_outlook-v2013-1-17-fr
      • LIRE
      Estonie

      La croissance devrait retrouver du dynamisme sous l’impulsion de la demande intérieure privée. L'augmentation de l'utilisation des capacités et le recul du chômage contribuent à améliorer la confiance et donnent lieu à des anticipations de poursuite de la croissance des salaires et de l’emploi. Les variations de l’inflation globale découlent pour l’essentiel de l’énergie et des prix alimentaires, tandis que la tendance à moyen terme est déterminée par la convergence des prix du secteur des biens et services non exportables.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec018.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/finlande_eco_outlook-v2013-1-18-fr
      • LIRE
      Finlande

      L’activité s’est contractée, la faible utilisation des capacités et l’incertitude entourant l’évolution de la demande pesant sur l’investissement productif tandis que la poussée du chômage et les récents relèvements des impôts affaiblissent la consommation. La récession dans la zone euro et l’érosion de la compétitivité freinent les exportations. Le chômage se redresse et ne se stabilisera qu’en 2014 avec l’embellie du contexte international.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec019.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/grece_eco_outlook-v2013-1-19-fr
      • LIRE
      Grèce

      L’assainissement budgétaire en cours, la baisse des salaires réels et la faiblesse des exportations aggravent la récession. Le chômage a atteint des niveaux sans précédent, ce qui exacerbe les tensions sociales. Malgré l’amélioration de la confiance de ces derniers mois, le retour de la croissance n'est prévu que dans le courant de 2014 sous l'effet du redressement de la demande extérieure, de nouveaux gains de compétitivité et de la reprise de l’investissement. La lenteur des réformes des marchés de produits amoindrit les effets de la baisse des salaires sur la compétitivité des prix.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec020.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/hongrie_eco_outlook-v2013-1-20-fr
      • LIRE
      Hongrie

      Après avoir subi une contraction jusqu’à la fin de l’année 2012, l’économie devrait commencer à croître, mais à un rythme modeste, dans le courant de l’année 2013. En partie sous l’effet d’une augmentation du taux d’activité, le chômage devrait s’inscrire en hausse jusqu’à la mi-2014. Comme le désendettement, la grande incertitude et la confiance médiocre des entreprises continueront de peser sur la demande intérieure privée, la croissance dépendra des exportations et l’excédent de la balance courante devrait continuer à augmenter. Bien qu’atténuée en raison du sous-emploi des ressources économiques, l’inflation sous-jacente devrait rester légèrement supérieure à 3 % à l’horizon des prévisions car les anticipations d’inflation demeurent enracinées à un niveau élevé.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec021.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/islande_eco_outlook-v2013-1-21-fr
      • LIRE
      Islande

      Le rythme de croissance économique restera sans doute modéré en 2013 mais pourrait s’accélérer à environ 2½ pour cent l’an prochain, à condition qu’une forte augmentation prévue de l’investissement dans les secteurs à forte intensité énergétique se matérialise. Le chômage devrait revenir légèrement en dessous de son taux structurel de quelque 5 % en 2014. Par suite du resserrement de la politique monétaire et de la récente appréciation du taux de change, l’inflation semble devoir baisser aussi, tout en restant supérieure à l’objectif.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec022.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/irlande_eco_outlook-v2013-1-22-fr
      • LIRE
      Irlande

      La modeste reprise et le rééquilibrage progressif de l’économie se poursuivront. Les exportations resteront le principal moteur de la croissance, si bien que les perspectives de l’Irlande dépendront principalement de l’évolution chez ses partenaires commerciaux. Un raffermissement progressif de la demande intérieure est attendu. L’investissement des entreprises devrait se redresser puisque les entreprises multinationales continuent de développer leurs installations de production. Le taux de chômage ne reculera sans doute que légèrement, en raison de la lenteur de la reprise dans les secteurs intérieurs à forte intensité de main-d’œuvre et de l’inadéquation persistante des qualifications. Dans l’hypothèse de la mise en œuvre intégrale des politiques annoncées, le déficit budgétaire devrait continuer de se contracter tout au long de la période de prévision.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec023.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/israel_eco_outlook-v2013-1-23-fr
      • LIRE
      Israël

      La croissance a continué de se ralentir, mais le PIB est actuellement dopé par les nouvelles activités de production en mer de gaz naturel. La demande extérieure soutiendra l’activité en 2014, mais l’assainissement budgétaire brutal exercera sur elle un effet de contraction marqué. L’inflation est actuellement peu élevée, mais il est possible que des pressions sur les prix apparaissent au cours de la période de prévision du fait du resserrement relatif du marché du travail et des marchés de produits.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec024.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/coree_eco_outlook-v2013-1-24-fr
      • LIRE
      Corée

      L’activité économique a été ralentie en 2012 par une contraction de l’investissement productif due à un manque de vigueur des exportations. Un redressement du commerce mondial devrait déclencher une reprise progressive, avec une croissance de la production de 4 % en 2014, malgré les effets toujours défavorables de l’endettement considérable des ménages. L’expansion va sans doute réduire l’important excédent de balance courante de la Corée et porter l’inflation dans la fourchette cible de la banque centrale.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec025.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/luxembourg_eco_outlook-v2013-1-25-fr
      • LIRE
      Luxembourg

      L’activité économique restera médiocre en 2013 en raison de la faiblesse de la demande dans les pays voisins, du manque de confiance, de la hausse du chômage et des mesures d'assainissement budgétaire. La croissance repartira en 2014, parallèlement au redressement dans la zone euro. L'inflation sous-jacente refluera peu à peu mais restera supérieure à la moyenne de la zone euro, ce qui tient au mécanisme d’indexation des salaires assis sur les évolutions antérieures.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec026.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/mexique_eco_outlook-v2013-1-26-fr
      • LIRE
      Mexique

      L’économie a connu un essor rapide en 2012, mais certains effets retardés de la récente faiblesse de l’économie américaine se feront sentir au premier semestre de 2013. Comme les conditions financières continuent à s’améliorer et que la reprise de l’économie américaine se consolide, les prévisions tablent sur un raffermissement de la croissance en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec027.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/pays-bas_eco_outlook-v2013-1-27-fr
      • LIRE
      Pays-Bas

      L’économie est en récession depuis la mi-2012, mais la croissance devrait se redresser d'ici à la fin de 2013. Les exportations puis l'amélioration progressive de l'investissement des entreprises seront les principaux moteurs de la reprise. La poursuite de l’assainissement budgétaire et le désendettement des ménages vont freiner l’activité, et la croissance sera trop faible pour empêcher le taux de chômage de continuer à augmenter. L’inflation devrait diminuer après un pic lié à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au début de 2013.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec028.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/nouvelle-zelande_eco_outlook-v2013-1-28-fr
      • LIRE
      Nouvelle-Zélande

      L’économie se redresse, grâce au renforcement de la demande intérieure, lié notamment aux activités de reconstruction consécutives aux séismes. En 2013 et 2014, la croissance devrait être étayée par l’investissement résidentiel et productif, mais elle pourrait être ralentie par la vigueur du taux de change, l'assainissement budgétaire et, en 2013, les effets temporaires de la sécheresse. Le raffermissement des marchés du logement et l’augmentation progressive de l’emploi favoriseront la hausse des dépenses des ménages. L’inflation devrait rester dans la fourchette retenue comme objectif au cours de la période considérée, mais elle rompra avec sa faiblesse actuelle à mesure que les activités de reconstruction consécutives aux séismes absorberont les surcapacités.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec029.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/norvege_eco_outlook-v2013-1-29-fr
      • LIRE
      Norvège

      L’économie devrait connaître une expansion vigoureuse en 2013 et 2014. La demande intérieure sera notamment étayée par l’investissement dans les secteurs du pétrole et du logement, mais les exportations hors pétrole resteront atones. Compte tenu de la forte demande de main-d’œuvre, le taux de chômage demeure bas et la croissance des salaires élevée. Du fait de l’appréciation du taux de change et de la stabilité des prix à l’importation, l’inflation est restée inférieure à l’objectif de la banque centrale, mais elle devrait s’inscrire en hausse tout au long de l’année 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec030.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/pologne_eco_outlook-v2013-1-30-fr
      • LIRE
      Pologne

      Après une décélération marquée en 2012, la croissance du PIB va se raviver avec le redémarrage de l’investissement et des exportations. Pourtant, la sous-utilisation des ressources en général, et le chômage en particulier, vont continuer de s’accentuer, maintenant l’inflation à environ 1 % en 2014. Le déficit de la balance courante pourrait revenir à moins de 3 % du PIB en 2014.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec031.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/portugal_eco_outlook-v2013-1-31-fr
      • LIRE
      Portugal

      Dans le contexte d’assainissement en cours des finances publiques et d’affaiblissement de la demande extérieure, l’activité économique va se contracter tout au long de 2013 et le chômage va atteindre un niveau historique de plus de 18 %. Avec l’amélioration de la situation économique mondiale et la reprise de la demande intérieure, la croissance devrait redémarrer lentement. L’inflation restera très peu élevée au cours de la période considérée. Le déficit de la balance courante se résorbera en 2014, en raison de gains de compétitivité mais aussi d’une très faible demande intérieure.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec032.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/republique-slovaque_eco_outlook-v2013-1-32-fr
      • LIRE
      République slovaque

      L'économie subit les effets négatifs d'un environnement extérieur défavorable et d'un assainissement des finances publiques qui pèse sur la demande intérieure. Les exportations semblent devoir augmenter progressivement tout au long de 2013 du fait du redressement du commerce mondial et de la reprise progressive dans la zone euro. En revanche, la consommation privée restera atone en raison de la montée du chômage, de la faible progression des salaires et de la poursuite de l'assainissement budgétaire, qui vise à permettre l'arrêt de la procédure concernant les déficits excessifs et à éviter que la dette publique ne dépasse la limite fixée dans la Constitution.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec033.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/slovenie_eco_outlook-v2013-1-33-fr
      • LIRE
      Slovénie

      Le déclin de l’activité économique devrait se poursuivre en 2013, la demande intérieure étant bridée par les problèmes du secteur bancaire, le surendettement des entreprises, l'atonie du marché du travail et l’assainissement des finances publiques. Le renforcement de la croissance des marchés d'exportation devrait entraîner une légère reprise en 2014. Le chômage continuera d’augmenter et, compte tenu de l'ampleur grandissante des ressources inutilisées dans l'économie, l'inflation restera modérée.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec034.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/espagne_eco_outlook-v2013-1-34-fr
      • LIRE
      Espagne

      La récession devrait se poursuivre en 2013, car l’assainissement des finances publiques et le niveau d’endettement élevé du secteur privé érodent la demande intérieure. La croissance enregistrée par les partenaires commerciaux de l’Espagne, ajoutée à une plus grande compétitivité en termes de coûts, mais aussi à l’amélioration des conditions financières résultant du resserrement progressif des écarts de taux d’intérêt, favoriseront une lente reprise en 2014. D’après les prévisions, le taux de chômage dépassera 28 % avant de se stabiliser, tandis que l’inflation et les pressions salariales resteront très modérées. Le déficit budgétaire devrait continuer à se résorber grâce à de vigoureux efforts d’assainissement.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec035.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/suede_eco_outlook-v2013-1-35-fr
      • LIRE
      Suède

      L'activité économique a continué de perdre de la vitesse tout au long de l'année 2012, mais certains signes laissent entrevoir une reprise modérée. La croissance devrait se renforcer progressivement sous l'effet du redressement du commerce mondial et de l'amélioration de la confiance. Compte tenu de l'augmentation du taux d'activité, l'éventualité d'une baisse du taux de chômage risque d'être quelque peu différée. L'ampleur des capacités inutilisées continuera de juguler l'inflation sous-jacente.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec036.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/suisse_eco_outlook-v2013-1-36-fr
      • LIRE
      Suisse

      Malgré la faiblesse persistante de l'activité dans la zone euro, l'économie suisse semble devoir connaître une croissance modérée grâce à l'expansion de la demande sur les marchés émergents et à une consommation toujours solide. D'après les prévisions, cela ne suffira toutefois pas à faire baisser le chômage. Avec l’absorption complète de l’appréciation du taux de change, on s’attend à ce que l’économie sorte de la déflation au début de l'an prochain.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec037.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/turquie_eco_outlook-v2013-1-37-fr
      • LIRE
      Turquie

      Après une année de croissance atone en 2012, où la contraction de la consommation et de l’investissement a contrebalancé une forte progression des exportations, l’activité économique reprend maintenant de la vitesse. La croissance devrait dépasser 3 % en 2013 puis, parallèlement au renforcement de la reprise mondiale, atteindre 4½ pour cent en 2014. L’inflation et le déficit du compte courant demeurent néanmoins tous deux supérieurs aux niveaux souhaitables.

    • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Évolutions dans certaines économies non membres

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec038.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/bresil_eco_outlook-v2013-1-38-fr
      • LIRE
      Brésil

      Depuis la fin de 2011, les politiques de relance budgétaire et monétaire soutiennent une reprise progressive, mais les indicateurs à court terme laissent entrevoir de grandes incertitudes. Le taux de chômage se maintient à des niveaux bas jamais vus auparavant. Après être restée plusieurs années dans la fourchette admissible, l’inflation a franchi la barre des 6.5 %, limite supérieure de la plage de tolérance à respecter chaque année en fin d’exercice, et les anticipations inflationnistes pour 2013 et 2014 demeurent au-dessus de l’objectif visé de 4.5 % (valeur centrale de cette plage de tolérance). Les flux d’investissements de portefeuille entrants ont diminué et les mesures macroprudentielles mises en place pour les gérer ont été assouplies.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec039.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/chine_eco_outlook-v2013-1-39-fr
      • LIRE
      Chine

      Après avoir donné des signes de reprise vers la fin 2012, la croissance a accusé une perte de vitesse inattendue au premier trimestre 2013. Le ralentissement a été imputable principalement à la formation de capital et plus particulièrement, à un infléchissement dans la constitution de stocks. L’inflation a baissé, puis s’est stabilisée durant les premiers mois de 2013. Compte tenu d’une expansion vigoureuse du crédit et du caractère plus expansionniste de la politique budgétaire, un léger redressement de la croissance de la production est prévisible d’ici le milieu de 2013. Il n’en demeure pas moins que selon les prévisions, la croissance pour l’année entière 2013 devrait être inférieure à la normale, pour la deuxième année consécutive. En 2014, une accélération des échanges mondiaux pourrait aussi stimuler l’économie et porter la croissance à 8.4 %. Avec des gains de parts de marchés d’exportation plus réduits que par le passé, l’excédent de la balance courante pourrait se contracter de nouveau.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec040.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/inde_eco_outlook-v2013-1-40-fr
      • LIRE
      Inde

      Le taux de croissance en 2012 a été le plus bas depuis dix ans, en raison d’un manque de vigueur de la demande, tant extérieure qu’intérieure, lié notamment au resserrement budgétaire. La croissance devrait reprendre progressivement en 2013 grâce à l’accélération de la procédure d’approbation des grands projets d’investissement et à la déréglementation partielle de l’investissement direct étranger. L’inflation globale est restée à un niveau obstinément élevé, mais la hausse des prix va sans doute ralentir encore en raison de la dissipation des effets climatiques sur les prix de l’alimentation et des hausses de prix administrés.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec041.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/indonesie_eco_outlook-v2013-1-41-fr
      • LIRE
      Indonésie

      La croissance économique a été vigoureuse et le restera sans doute tout au long de la période considérée, soutenue par une forte demande des ménages et des entreprises. L’inflation globale s’est établi à un niveau élevé ces derniers trimestres, en raison de hausses des prix administrés de l’électricité et du riz, et de restrictions appliquées récemment à certaines importations de denrées alimentaires. Elle devrait même augmenter brutalement prochainement, quoique à titre temporaire, si les autorités parviennent à relever le prix des combustibles subventionnés.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec042.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/federation-de-russie_eco_outlook-v2013-1-42-fr
      • LIRE
      Fédération de Russie

      Un raffermissement de la croissance est attendu du fait d’une reprise modérée dans la zone euro, qui améliore les perspectives pour les exportations d’énergie, et d’une accélération de la demande intérieure liée à la progression des revenus réels. L’inflation a flambé avec la hausse des prix administrés et des prix de l’alimentation, mais va fléchir progressivement pour revenir vers la fourchette visée de 5-6 %, à mesure que cet effet s’estompera. L’excédent de la balance courante continuera de diminuer.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec043.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/afrique-du-sud_eco_outlook-v2013-1-43-fr
      • LIRE
      Afrique du sud

      La dépréciation du rand et le redressement des échanges mondiaux devraient accélérer la croissance. La demande intérieure est freinée par le manque de confiance des consommateurs et la faible progression des revenus réels. À mesure que l’accélération des exportations se répercutera sur l’économie intérieure, la croissance devrait se raffermir et atteindre son potentiel vers la fin de 2014. La croissance des exportations devrait aider à réduire le déficit de la balance courante. L’inflation a gagné du terrain, mais devrait être limitée par l’importance des capacités de production inemployées.

    • Cliquez pour accéder: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec044.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/perspectives-de-croissance-et-imperatifs-budgetaires-a-long-terme_eco_outlook-v2013-1-44-fr
      • LIRE
      Perspectives de croissance et impératifs budgétaires à long terme

      La croissance dans les pays actuellement non membres de l’OCDE restera supérieure à celle enregistrée dans les pays membres, mais l’écart se réduira sensiblement au cours des décennies à venir. Alors qu’elle dépassait encore 7 % par an récemment, la croissance dans les pays non membres de l’OCDE pourrait tomber aux alentours de 4½ pour cent par an en 2030. Jusque vers 2020, c’est la Chine qui devrait avoir le plus fort taux de croissance parmi les grands pays, mais elle pourrait ensuite être doublée par l’Inde.

    • Ajouter à ma sélection
  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1213012ec045.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2013-numero-1/annexe-statistique_eco_outlook-v2013-1-45-fr
    • LIRE
    Annexe statistique

    Cette annexe contient des données sur des agrégats économiques clés, met en perspective les évolutions économiques récentes dans la zone de l’OCDE telles qu’elles sont décrites dans le corps de ce rapport. Les chiffres pour 2012 à 2014 sont des estimations et des prévisions de l’OCDE. Les données présentées dans certains tableaux ont été corrigées conformément aux concepts et définitions établis au plan international, afin de faciliter les comparaisons entre pays et d’assurer une cohérence avec les données rétrospectives figurant dans d’autres publications de l’OCDE. Les agrégats régionaux sont fondés sur les poids qui changent chaque année, avec les poids dépendant de l’agrégat considéré. Pour plus de détails voir aussi Perspectives économiques de l'OCDE : Sources et méthodes.

  • Ajouter à ma sélection