Afrique Renouveau

Frequency
3 times a year
ISSN: 
2517-9845 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/c7ac2a1f-fr
Hide / Show Abstract

Le magazine Afrique renouveau traite des nombreux défis auxquels sont confrontés les populations africaines, leurs dirigeants et leurs partenaires internationaux: les objectifs de développement durable, les réformes économiques, la dette, l’éducation; la santé, la promotion de la femme, les conflits et troubles politiques, la démocratisation, les investissements, le commerce, l’intégration régionale et autres sujets. Il suit les débats d’orientation générale et publie des analyses d’experts et des reportages de terrain sur l’impact de ces débats sur la vie des populations. Il met en lumière le point de vue des décideurs politiques, des responsables d’Organisations non gouvernementale et autres activement engagés dans les efforts de transformation de l’Afrique et d’amélioration de ses perspectives. Le magazine publie et examine également les différents aspects de l’engagement des Nations Unies en Afrique, plus particulièrement dans le cadre du Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Also available in English
 

Volume 27, Issue 4 You do not have access to this content

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/58801b0f-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/afrique-renouveau/volume-27/issue-4_58801b0f-fr
  • READ
31 Dec 2014
ISBN:
9789210583848 (PDF)
http://dx.doi.org/10.18356/58801b0f-fr
Also available in English

Hide / Show all Abstracts Articles

Mark Mark Date TitleClick to Access
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/08f3f50d-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-afrique-doit-developper-sa-politique-alimentaire_08f3f50d-fr
  • READ
L’Afrique doit développer sa politique alimentaire
Masimba Tafirenyika
Les pénuries alimentaires chroniques que connaît l’Afrique demeurent obstinément sans solution. Consciente de ce problème, l’Union africaine cherche à convaincre ses membres d’augmenter leurs investissements dans le secteur agricole. Pour souligner le rôle central que joue l’agriculture dans la croissance économique du continent cet organisme continental a déclaré 2014 Année de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/c8863767-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/malgre-la-croissance-economique-la-faim-persiste_c8863767-fr
  • READ
Malgré la croissance économique la faim persiste
Kingsley Ighobor
Chaque année, gouvernements, journalistes, spécialistes du développement et autres attendent impatiemment la publication du Rapport sur le développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement. Ce rapport est assorti d’un classement par pays en fonction notamment de l’espérance de vie, de l’alphabétisation et de la qualité de vie. Une fois le rapport publié, les gouvernements et les citoyens des pays en tête du classement se félicitent de leurs résultats. Ceux dont les résultats laissent à désirer, comme la République démocratique du Congo, classée dernière en 2013 en Afrique, font l’objet de critiques.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/39b0dcb0-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-afrique-face-au-changement-climatique_39b0dcb0-fr
  • READ
L’Afrique face au changement climatique
Richard Munang, Jesica Andrews
Le changement climatique s’accompagnera d’effets sans précédent. On assistera par exemple à une baisse des rendements agricoles, des saisons de végétation brèves et les modifications du régime des précipitations rendront l’accès à l’eau difficile. La population en Afrique devrait atteindre deux milliards dans moins de 37 ans et, dans 86 ans, trois naissances sur quatre se produiront sur le continent.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4e0aa736-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-agriculture-un-outil-de-lutte-contre-le-chomage-des-jeunes_4e0aa736-fr
  • READ
L’Agriculture un outil de lutte contre le chômage des jeunes
Busani Bafana
Francisca Ansah est agent de vulgarisation agricole, spécialisée dans les services ruraux. Elle travaille avec les agriculteurs de région du Nord-Ouest du Ghana. Lors d’une conférence qui s’est tenue dans ce pays l’année dernière, elle a expliqué que l’image du paysan pauvre, en guenilles et victime des intempéries, est décourageante pour de nombreux jeunes. Ayant vu leurs parents vieillissants travailler la terre avec un matériel rudimentaire, ces jeunes choisissent de s’établir dans des zones urbaines pour y chercher un emploi. «Les jeunes réfléchissent à deux fois avant de se lancer dans l’agriculture», explique-t-elle.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/679ddcae-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/zimbabwe-ravitailler-la-nation-devient-un-defi_679ddcae-fr
  • READ
Zimbabwe : ravitailler la nation devient un défi
Ish Mafundikwa
Au Zimbabwe il faut 1,8 million de tonnes de maïs par an pour satisfaire les besoins de la population et du bétail. Or, 798 500 tonnes de maïs à peine ont été produites pendant la campagne agricole 2012-2013. L’ancien «grenier de la région», doit combler son déficit de maïs par des importations et compter sur l’aide financière des donateurs. Après la récolte de 2013, le Programme alimentaire mondial, a annoncé que 2,2 millions de personnes (soit un quart de la population rurale) auraient besoin d’aide alimentaire à compter d’octobre 2013 et jusqu’aux premiers mois de 2014.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9d869578-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/malawi-revers-de-fortune_9d869578-fr
  • READ
Malawi : revers de fortune
Masimba Tafirenyika
En 2012, le Malawi s’est à nouveau trouvé en difficulté. Une crise alimentaire s’est lentement installée causée par des pluies irrégulières, la hausse du prix des denrées alimentaires et des difficultés économiques. Pour la première fois depuis plusieurs années, le pays risquait de ne pas pouvoir subvenir aux besoins alimentaires de sa population. Le Malawi n’était plus l’exemple de réussite agricole qu’il était devenu au prix de nombreux sacrifices. Auparavant, sa production de maïs lui permettait de s’autosuffire et d’exporter ses excédents vers les pays voisins..
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/be4f9ce9-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/combattre-la-pauvrete-d-un-village-a-l-autre_be4f9ce9-fr
  • READ
Combattre la pauvreté d’un village à l’autre
Ernest Harsch
Debout au milieu d’un champ de maïs fraîchement ensemencé, Bright Osei Kwaku se rappelle qu’il y a un an environ il a plus que doublé sa production grâce à l’utilisation de semences améliorées et d’engrais, et à des conseils techniques sur les méthodes de culture. Son champ d’à peu près un hectare a donné en tout environ 15 sacs de 100 kilogrammes, contre seulement six l’année précédente où il n’avait pas bénéficié d’un tel soutien.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/a20ebe87-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/ameliorer-les-rendements_a20ebe87-fr
  • READ
Améliorer les rendements
Michael Fleshman
Un nombre croissant de gouvernements africains, d’agences non gouvernementales et onusiennes considèrent que si des efforts urgents ne sont pas faits pour augmenter les rendements agricoles, améliorer les transports, la commercialisation et adopter des méthodes agricoles modernes et durables, le continent ne parviendra pas à atteindre ses objectifs de développement. Plus de 65% d’habitants en Afrique subsaharienne travaillent dans l’agriculture et le secteur contribue au PIB de la région à hauteur de 32%, selon l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (Alliance for a Green Revolution in Africa, AGRA), organisation indépendante de lutte pour l’amélioration de l’agriculture africaine. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la croissance de l’emploi dans le secteur a participé de moitié à la hausse totale de l’emploi dans cette région entre 1999 et 2009.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/16b716ad-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/sierra-leone-remettre-l-agriculture-sur-pied_16b716ad-fr
  • READ
Sierra Leone : remettre l’agriculture sur pied
Kingsley Ighobor
Les Sierra-léonais adorent le riz, élément essentiel de leur alimentation : «Peu importe le reste du menu, il leur faut du riz au moins une fois par jour pour avoir l’impression de s’être nourris», explique Umaru Fofana, rédacteur en chef du journal sierra-léonais Politico. Pourtant Joseph Sam Sesay, ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Sécurité alimentaire, aimerait que ses compatriotes prennent leurs distances avec le riz. Pour M. Sesay, cette dépendance excessive pourrait nuire à l’objectif de sécurité alimentaire du pays. «J’encourage nos concitoyens à changer leurs habitudes et à alterner leur consommation de riz avec d’autres produits cultivés dans le pays.» Ces «autres produits» étant l’igname, le manioc et la patate douce.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/c155d753-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-agroalimentaire-doit-primer-en-afrique_c155d753-fr
  • READ
L’agroalimentaire doit primer en Afrique
Carlos Lopes
Les performances économiques africaines ces dix dernières années ont été remarquables, avec une croissance moyenne de 5%. Si cette croissance se maintient, les projections indiquent que le PIB du continent pourrait tripler d’ici 2030 et multiplier par sept en 2050 pour dépasser celui de l’Asie. Or pour l’instant, cette croissance ne s’est traduite ni par des créations d’emplois, ni par la réduction des inégalités.Au-delà de la croissance, le continent doit se transformer.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/0d1ed329-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-agroalimentaire-en-afrique-mythe-ou-realite_0d1ed329-fr
  • READ
L’Agroalimentaire en Afrique: mythe ou réalité?
Kingsley Ighobor, Aissata Haidara
L’agroalimentaire en Afrique pèse actuellement quelque 313 milliards de dollars et emploie 70% des personnes les plus pauvres du continent. Un triplement de la valeur du secteur créerait des emplois supplémentaires et sortirait de la pauvreté des millions de personnes ; les exportations agricoles africaines domineraient le marché mondial et les agriculteurs du continent – qui ont subi de plein fouet les conditions économiques difficiles de ces dernières années – pourraient envisager un nouveau départ grâce à leur compétitivité nouvelle sur le marché mondial.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/6992244c-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-agriculture-une-affaire-de-femmes_6992244c-fr
  • READ
L’agriculture une affaire de femmes
Nirit Ben-Ari
En Afrique subsaharienne, les femmes produisent jusqu’à 80% des denrées alimentaires destinées à la consommation des ménages et à la vente sur les marchés locaux, selon un rapport de la Banque mondiale et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Dans le cas de cultures comme le riz, le blé et le maïs, qui représentent environ 90% de la nourriture consommée par les habitants des zones rurales, ce sont essentiellement les femmes qui plantent les graines, s’occupent du désherbage, cultivent et récoltent les produits agricoles et en vendent les excédents.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/3f35ad4f-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/l-agronomie-au-feminin_3f35ad4f-fr
  • READ
L’agronomie au féminin
Munyaradzi Makoni
Choisies et formées pour tenir des responsabilités et chercher à résoudre les problèmes dans leurs pays respectifs, les femmes africaines agronomes doivent encore affronter un ennemi : l’idée reçue qu’elles ne peuvent être pionnières en matière d’innovation. Même si ces spécialistes se battent pour obtenir les chances d’ameliorer leurs carrières, elles sont persuadées d’être capables de renverser de vieux stéréotypes.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1c05715c-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/main-basse-sur-les-terres-africaines_1c05715c-fr
  • READ
Main basse sur les terres africaines?
Roy Laishley
L’apparente multiplication d’achats fonciers en Afrique par des entreprises et des gouvernements étrangers destinés à des cultures vivrières, commerciales ou tournées vers l’exportation, provoque des inquiétudes sur le continent et au-delà. Le phénomène a fait les gros titres de la presse: “Le deuxième partage de l’Afrique”, “La quête de sécurité alimentaire engendre de nouvelles formes de colonialisme”, “Sécurité alimentaire ou esclavage économique ?”.
  31 Dec 2014
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/6cf03df3-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-rural-development-and-forestry/afrique-numerique_6cf03df3-fr
  • READ
Afrique numérique
Pavithra Rao
À une époque, où la vitesse prime sur tout et où la connectivité sans fil est partout, la haute technologie est désormais au service des éleveurs dans les zones rurales d’Afrique. Déjà utilisé pour le suivi des animaux sauvages, le GPS (Global Positioning System ou système mondial de localisation) permet à certains petits et grands exploitants, notamment au Kenya, au Bostwana et en Afrique du Sud de mieux gérer leur bétail.
Add to Marked List