Études de l'OCDE sur l'eau

French
ISSN: 
2224-6223 (online)
ISSN: 
2224-6215 (print)
http://dx.doi.org/10.1787/22246223
Hide / Show Abstract

L’eau est un élément essentiel à la croissance économique, à la santé humaine, à l’environnement. La gestion rationnelle des ressources en eau représente pourtant aujourd’hui un défi majeur pour les gouvernements du monde entier. Les problèmes sont nombreux et complexes : des milliards d’individus n’ont toujours pas d’accès à l’eau potable ni à un assainissement adéquat ; la concurrence s’accroît entre les différents usagers et usages de l’eau ; des investissements importants sont nécessaires au maintien et à l’amélioration des infrastructures de l’eau, aussi bien dans les pays membres de l’OCDE que dans les non-membres. Cette série d’ouvrages de l’OCDE propose des analyses et des orientations sur les aspects de la gestion des ressources en eau qui touchent à l’économie, à la finance et à la gouvernance. Ces aspects sont généralement au cœur du problème. Ce n’est qu’en les prenant en compte qu’une solution au problème crucial de l’eau pourra être trouvée.

Also available in English
 
Gestion des risques de sécheresse et d'inondation dans l'agriculture

Gestion des risques de sécheresse et d'inondation dans l'agriculture

Enseignements pour les politiques publiques You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5115182e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/gestion-des-risques-de-secheresse-et-d-inondation-dans-l-agriculture_9789264254459-fr
  • READ
Author(s):
OECD
06 Apr 2016
Pages:
84
ISBN:
9789264254459 (PDF) ;9789264254428(print)
http://dx.doi.org/10.1787/9789264254459-fr

Hide / Show Abstract

Le changement climatique devrait augmenter la probabilité et l’ampleur des risques climatiques extrêmes, notamment les sécheresses et les inondations, auxquels le secteur agricole est tout particulièrement exposé. Même si les gains de productivité dans l’agriculture et l’évolution des politiques ont permis d’améliorer la gestion de ces risques en réduisant leurs impacts sur le secteur et les marchés agricoles, il n’en reste pas moins des marges de manœuvre significatives pour améliorer et coordonner les politiques en matière d’allocation et de droits d’usage de l’eau, de systèmes d’informations météorologiques et hydrologiques, d’innovation et de formation, d’assurance et d’indemnisation. Les risques de sécheresses et d’inondations constitueront sans aucun doute un enjeu majeur de politique publique, dès lors que l’augmentation de la demande de produits agricoles (aliments, fibres et énergie), la compétition croissante pour l’usage de l’eau et l’urbanisation accentueront les besoins de prévention et d’atténuation des risques, soulevant la question de leurs répartitions sectorielle et géographique.

 

 

Also available in English
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Avant-propos

    Au cours du XXIe siècle, l'agriculture va être devoir relever de nombreux défis afin de fournir des aliments, des fibres et de l'énergie à une population de plus en plus nombreuse et dont les habitudes alimentaires évoluent rapidement. En outre, il lui faudra parallèlement améliorer ses performances environnementales et sa durabilité dans un contexte de changement climatique.

  • Résumé

    Le secteur agricole est particulièrement exposé aux risques d’inondation et de sécheresse, qui pourraient se multiplier et s’intensifier sous l’effet du changement climatique alors que la demande de nourriture et d’espaces urbains va croissant. Au 20ème siècle, l’amélioration de la productivité agricole et les politiques publiques ont permis de mieux prendre en charge ces risques et de réduire leur impact global sur l’économie et sur le secteur agricole. Les sécheresses et les inondations restent néanmoins un problème important dans bien des pays, elles coûtent cher au secteur et se répercutent parfois sur les marchés des produits.

  • Décrire et mesurer l'ampleur des sécheresses et des inondations

    Ce chapitre décrit de manière générale les composantes météorologique, hydrologique et socio-économique des risques de sécheresse et d’inondation. Il présente les démarches suivies pour définir et évaluer ces risques, et pour mesurer les coûts qu’ils imposent, notamment au secteur agricole. Il forme la base de l’analyse en matière d’économie et de politiques publiques présentées dans les chapitres suivants.

  • Conséquences économiques des sécheresses et des inondations pour l'agriculture

    Ce chapitre présente et analyse les défaillances du marché liées aux risques hydrologiques, et leurs conséquences pour l’action publique. Il décrit également les principaux déterminants de l’action publique et des marchés qui ont un impact sur la vulnérabilité de l’agriculture aux sécheresses et aux inondations.

  • Politiques pour une gestion durable des sécheresses et des inondations dans l'agriculture

    Ce chapitre examine et analyse les politiques publiques qui favorisent une gestion efficiente, résiliente et durable des sécheresses et des inondations dans le domaine agricole. Ces politiques comprennent notamment les mesures d’atténuation des risques liés à l’eau à court et à long terme. Le chapitre examine également les politiques d’indemnisation et d’assurance et présente des éléments permettant d’établir des comparaisons entre les démarches suivies dans cinq pays de l’OCDE : l’Australie, le Canada, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni.

  • Add to Marked List
 
Visit the OECD web site